"Terre de Liens", une richesse à cultiver....

mercredi 29 avril 2009
par  Marie-Claude Jacquier

La Foncière "Terre de Liens" est un outil d’investissement solidaire créé par l’association"Terre de Liens" et la société financière de la NEF.
Elle collecte de l’épargne afin d’acheter du terrain agricole et le louer à des paysans "bio" ou en agriculture paysanne.

Son premier appel public à l’épargne lancé en octobre 2008 a été un succès.

Elle prépare avec l’A.M.F. (l’autorité des marchés financiers) une nouvelle opération afin de poursuivre l’augmentation du capital en prévision des acquisitions en cours et à venir.

La Foncière ne va certes pas acheter toutes les terres agricoles... Elle cherche simplement à aider des jeunes à s’installer : elle trouve des terres et des lieux pour faire une agriculture plus responsable et plus proche des consommateurs.

La France est en retard. En Italie, 9% des terres sont en "bio" et cela augmente ; en France, on ne dépasse pas 2% et ça stagne. Rien que dans le Grésivaudan, il y a une énorme liste d’attente pour accéder à une AMAP. Entre le syndicat majoritaire paysan qui n’aide pas à l’installation de jeunes issus de milieux non agricoles et les terrains hors de prix parce qu’urbanisables, on n’est pas près de voir changer les choses.

Savez-vous qu’en Sicile on a récupéré les terres confisquées à la Mafia pour les mettre en culture de produits "bio".

D’accord, nous n’avons pas la Mafia, mais nous pourrions avoir des idées.

En tout cas, à Rome, en 2008, 170 000 repas "bio" ont été servis CHAQUE JOUR. Et chez nous, rien ou presque !

Si on veut que quelque chose change, bougeons-nous.
(Source "Politis" Hors-série N° 50)


Agenda

<<

2018

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois