Visite du centre de tri d’Athanor

vendredi 14 mai 2010
par  Jean-Paul Marangone

Nous avons organisé une visite du Centre de Tri d’ATHANOR le mardi 27 avril. Une vingtaine de personnes habitant Saint-Ismier ou les communes voisines ont répondu à l’appel de GPS et nous avons pu ainsi constituer un groupe complet pour la visite de cet établissement dans lequel les accès sont limités pour des raisons de sécurité.
À la demande de plusieurs personnes, nous organisons une seconde visite, probablement en juin.
Si vous êtes intéressés, inscrivez-vous en écrivant à gps-st-ismier@laposte.net .

BUT DE CETTE VISITE

Les déchets recyclables collectés à domicile sur le territoire de la Communauté de Communes du Grésivaudan sont traités dans le Centre de Tri de l’usine ATHANOR situé sur la commune de la Tronche. Au fur et à mesure de la découverte des différents processus de tri et de traitement des déchets recyclables en fonction des filières utilisatrices, nous voulions sensibiliser les citoyens à l’utilité et à la qualité du tri sélectif .

LE COMPLEXE ATHANOR

La Société Dauphinoise de Tri exploite la filière ATHANOR qui se divise en 3 unités regroupées sur deux sites :
A)- A la Tronche :
1) Le Centre de Tri exploité par le groupe ONYX, filiale de Véolia Environnement
2) L’usine d’incinération des ordures ménagères exploitée par la Compagnie de Chauffage intercommunale de l’agglomération grenobloise ; elle fournit de l’eau chaude pour le chauffage urbain et de l’électricité à EDF.
B)- À Murianette : l’usine de compostage produit un compost valorisé en agriculture, à partir des matières organiques provenant de la chaîne de tri mécanique du centre de tri

Le public est admis seulement au Centre de Tri de la Tronche

DEROULEMENT DE NOTRE VISITE

La visite du Centre de Tri a duré plus de deux heures et s’est déroulée en deux parties :

I) Présentation théorique
Notre hôtesse nous a expliqué en détail l’intérêt que représente le tri des déchets ménagers en vue de leur recyclage et l’importance de l’enjeu de leur valorisation, tant en terme de ressources pour servir de matière première recyclée dans la fabrication de nouveaux produits (cf. ci-après), qu’en terme de chaleur et d’énergie après incinération des déchets non recyclés.

D’autre part le fonctionnement de l’usine nous a été présenté : le centre de tri accueille les déchets provenant des collectes sélective et résiduelle sur deux lignes distinctes. :

* la ligne verte prend en charge :
les déchets recyclables issus des poubelles vertes « Je trie »(de couleur vertes pour les communes de l’ancien SIRTOM),censées contenir uniquement des matériaux recyclables. Les produits extraits du tri sont valorisés par les filières de recyclage.

* la ligne grise prend en charge :
– les déchets résiduels issus des poubelles grises, la fraction organique est séparée pour être traitée au centre de compostage.
– les déchets ne pouvant faire l’objet d’une valorisation matière sont incinérés pour être valorisés thermiquement.
JPEG - 33.2 ko

Le schéma ci-dessus montre la répartition de la production du centre de tri à l’issue du traitement des déchets collectés à domicile (poubelles grises + poubelles vertes) .Ainsi 12% seulement de la masse des déchets collectés donne lieu à valorisation en matériau .
Le recyclage des déchets ainsi valorisés est fonction des filières mises en place pour le réemploi de ces matières ; actuellement les déchets ainsi triés sont les suivants :
-  Aluminium
- Métaux ferreux (cannettes, boites de conserves…)
- Bouteilles plastiques (PET)
- flaconnage plastique (PEHD)
- Papiers, imprimés…
- Cartons…

Voila quelques exemples de la deuxième vie de nos déchets présentés par un moniteur du tri de la Métro :
- les cartons propres redeviendront d’autres cartons,
- les papiers blancs non chiffonnés et propres redeviendront du papier,
- les journaux redeviendront du papier journal,
- les boites de conserve serviront à fabriquer des pièces automobiles, ou des boules de pétanque (9 boites de conserve pour faire une boule de pétanque)
- l’aluminium servira à faire des pièces comme des cadres de vélo (670 canettes alu pour faire un cadre de vélo)
- les flacons en plastique opaque deviendront du mobilier de jardin
- les bouteilles d’eau seront transformées en polaire ou en rembourrage de couette,
- les briques alimentaires seront en partie transformées en carton ou en papier toilette (6 briques alimentaires pour faire un rouleau de PQ), l’autre partie est incinérée.

DOCUMENTATION
1)Vous trouverez un complément d’informations sur l’ensemble de la gestion des déchets de l’agglomération , avec les statistiques détaillées de toute l’activités déchets, soit celle d’ATHANOR et des collectes, mais aussi celles de la collecte des verres, des déchets verts et des déchèteries sur le site de
Grenoble Alpes Métropole
avec le Rapport Gestion des déchets 2008 en téléchargement

2) Présentation du Centre de Tri d’ATHANOR :

JPEG - 217 ko
JPEG - 292.6 ko

II) Parcours dans l’usine :
Revêtus de gilets et de casques colorés nous avons suivi notre guide pas à pas dans le labyrinthe de l’immense bâtiment. JPEG - 20.1 ko

La visite commence par la zone de déchargement des déchets collectés à domicile.
Tous les déchets (poubelle « je trie ») sont déversés par les camions dans la zone de stockage
Ils seront acheminés par des véhicules chargeurs dans une trémie qui va débuter la très longue chaîne de traitement

Tout d’abord un opérateur vigilant va faire un contrôle du premier convoyeur pour éliminer les « monstres » qui sont des objets volumineux et /ou dangereux que des citoyens indélicats n’hésitent pas à déposer dans leur poubelle : bouteilles de gaz, appareils electro-ménagers… Ces objets pourraient rendre dangereuse la suite des opérations.

A) Les déchets vont subir dans un premier temps une série d’opérations de tri automatiques (détaillés sur le document ATHANOR ci-joint) :

- crible rotatif de plusieurs dimensions pour séparer les matériaux selon leur poids et leur taille.
- cribles à étoiles qui séparent les corps plats des corps creux.
- electro aimants pour extraire les métaux ferreux
- séparateur optique des produits de flaconnage

Une salle de commande est équipée d’écrans de contrôle pour l’ensemble des opérations

B) Plus importante et impressionnante l’opération de tri manuel dans une salle de tri où trente opérateurs prélèvent les matériaux recyclables de la masse des objets qui passent devant eux sur des tapis roulants selon la nature de ces matériaux : JPEG - 11.8 ko

Les opérateurs sont organisés en deux équipes qui travaillent en continu : ils effectuent ce travail délicat pour une durée de deux fois trois heures trente suivies d’une pause.
Les matériaux prélevés sont déposés dans différentes goulottes qui les conduisent en sous-sol pour stockage par catégories dans différentes alvéoles.

Les matériaux ainsi triés sont acheminés vers une presse pour être compactés et stockés sur l’aire de stockage à l’extérieur du bâtiment. JPEG - 31.5 ko JPEG - 25.1 ko

Bien entendu, les déchets qui n’auront pas été triés mécaniquement ou prélevés manuellement en salle de tri seront acheminés vers l’incinérateur.

QUELLES LECONS TIRONS-NOUS DE CETTE VISITE ?

1) Contexte de la visite
Il convient de resituer le Centre de Tri d’ATHANOR dans la problématique générale des déchets qui prend une place croissante dans notre vie de citoyen :

-  Le Centre de Tri reçoit l’ensemble des collectes de déchets des ménages, que nous percevons individuellement par l’utilisation de nos poubelles grises et nos poubelles « je trie » de couleur verte.
-  En conséquence ne passent pas par cette filière :
o Tous les déchets industriels ou professionnels
o La collecte du verre, objet d’une filière spéciale à partir de containers de dépôts volontaires
o L’apport volontaire dans les déchetteries pour les déchets spécialisés, dont vous trouverez la listeici pour les communes du Grésivaudan.

2) Information du citoyen
Chacun des participants a convenu de l’intérêt pédagogique de cette visite ; en particulier, les modalités des opérations de tri induisent des comportements à adopter dans le tri de nos déchets et chacun est reparti avec de bonnes résolutions dans l’utilisation de sa poubelle « je trie » . Retenons :
- ne jamais disposer de sacs « plastique » souples dans sa poubelle verte : il n’y a pas de filière pour les recycler
- ne pas emballer ses déchets « je trie » dans un sac plastique : la rapidité du tri manuel ne laisse pas à l’opérateur le temps de les ouvrir
- ..les déchets de petites taille (ex feuilles de papier de dimension inférieure à une demi feuille) ne peuvent pas être récupéré
- ne jamais disposer de verre dans la poubelle verte : un verre brisé serait un danger pour les opérateurs de tri
- les techniques de tri ainsi que les filières de recyclage évoluent :il est important de se tenir informé auprès des spécialistes pour adapter son geste de tri : exemples, la filière de recyclage des pots de yaourts ne fonctionne plus : ils faut donc les disposer en poubelle grise ; d’autre part, il n’est plus besoin de séparer les bouteilles plastiques de leurs bouchons : une machine s’en charge
- en cas de doute sur la destination d’un déchet, il vaut mieux le jeter en poubelle grise pour ne pas saturer les opérations de tri.

Nous remercions Mireille FAVRE de nous avoir accompagnés et nous joignons l’article qu’elle a consacré à cette visite dans le Dauphiné Libéré.
Cliquez sur la vignette pour lire l’article

JPEG - 76.7 ko

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2018

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois