GPS

Accueil > Espace adhérents > Compte rendu de réunions > 2010 > réunion du 12 mai 2010

réunion du 12 mai 2010

vendredi 14 mai 2010

Antenne de Biviers, ateliers de la mairie...

Présents : Y. Droniou, P. Dubois, M. Eberhard, M.-Cl. Jacquier, S. Krakowiak, S. Krakowiak, R. Pallière, Cl. Rebotier, M. Vernois, M.-N. Vial, F. Videau.
Excusés : J. Buisson, Cl. Fages, B. Gorsse, J-P. Marangone, J. Roinat, J-P. Ravel, R. Barlet.

1. Antenne de Biviers

Suzanne ouvre la séance à20h10. Elle présente les deux personnes de Biviers (Madeleine Eberhard et Claude Rebotier), représentant le collectif de 10 personnes qui vient de créer une antenne du GPS àBiviers. Madeleine résume les raisons de cette initiative, et précise que ce collectif n’est pas la Maison pour Tous, qui a une vocation culturelle plus large et non politique, même si ces deux structures ont des membres communs. Se pose le problème du statut des adhérents de Biviers, qui, en l’état actuel, ne peuvent être qu’individuels. Le groupe de Biviers a une double attente. L’une est l’ouverture vers les communes voisines pour les questions d’intérêt collectif. L’autre est d’avoir une existence locale, dans un esprit de gauche, vis-à-vis de la mairie.
La discussion porte sur les modalités de fonctionnement de l’antenne de Biviers du GPS, car c’est le premier cas d’élargissement et tout reste àdéfinir. Nous allons voir comment cette expérience prend forme et, lors de la prochaine assemblée générale, nous pourrons formaliser le fonctionnement.
Pascal Dubois précise la position du GPS sur les questions intercommunales : transports, SCOT et ses implications(modification des PLU). M.-C. Jacquier insiste sur l’intérêt d’être présents dans des structures telles que le Conseil de développement.

Madeleine Eberhard et Claude Rebotier présentent la situation àBiviers depuis les dernières élections municipales. L’orientation de la nouvelle municipalité, loin d’être clairement définie, ne se situe pas àgauche, bien que son élection ait été soutenue par Forum. Elle montre un manque d’intérêt pour les associations et notamment pour la Maison pour Tous. Les membres de l’antenne de Biviers souhaitent que la présidente du GPS rencontre le maire de Biviers pour marquer, et rendre en quelque sorte officielle, la position de l’antenne.

Suzanne aborde la question du site, qui doit être adapté au nouveau mode de fonctionnement induit par la création de l’antenne de Biviers. Ce sera l’occasion de préciser la position de cette antenne et son articulation avec le GPS nouvelle formule. C’est d’autant plus important que deux communes au moins (Saint-Nazaire les Eymes et Bernin) pourraient être intéressées àterme par la création d’antennes. Montbonnot n’est pas demandeur d’antenne (leur association "Vivre àMontbonnot" fonctionne bien), mais pourrait être intéressé par une collaboration sur les problèmes intercommunaux, sous une forme àdéfinir.

2. Préparation de la soirée du 3 juin
Après avoir rappelé les différentes soirées débats, en déplorant le taux de fréquentation relativement faible de ces manifestations, Suzanne présente le projet de soirée festive du 3 juin, ainsi que les associations qui y seront présentes.
Il est important d’assurer une bonne publicité àSaint-Ismier (marché et Casino le samedi 29 mai, affichettes chez les commerçants), et àBiviers (affichage sur les tableaux associatifs, distribution de tracts au marché le vendredi 28 mai).
R. Pallière tirera 40 affiches au format A4, dont 19 pour Biviers et 250 au format A5, dont 100 pour Biviers.
Par ailleurs l’annonce de la soirée sera envoyé dans la lettre de diffusion.
Yves et Suzanne ont rencontré Benoît Bertet qui a accepté de venir gratuitement avec quelques autres musiciens.
Les différentes associations vont recevoir le programme rapidement.
L’organisation matérielle sera mise au point lors de la prochaine réunion.

3. Préparation de la soirée d’octobre avec Philippe Meirieu
Philippe Meirieu, contacté par téléphone, a proposé de prendre son dernier livre : "Lettre aux grandes personnes sur les enfants d’aujourd’hui" comme base de départ pour la mise au point de son intervention du mois d’Octobre. Après lecture, il semble judicieux de mettre l’accent sur la première partie qui replace les problèmes actuels dans le cadre plus général de l’histoire de l’école, de la pédagogie et de l’éducation des enfants, en excluant les deux autres qui ne sont pas en prise directe avec l’école. Marina propose de faire un résumé extensif de cette partie — àconsulter sur le site de gps entre autre — qui ne peut manquer de susciter des réactions de la part de tous les éducateurs, parents et enseignants, que Philippe Meirieu interpelle au même titre. Il est envisagé de créer un petit groupe chargé de cette préparation en impliquant, entre autre, des parents d’élèves.
Pascal Dubois indique un élément d’actualité : le rapport (très critique) de la Cour des comptes sur l’état du système scolaire français. Il est souhaitable d’orienter le débat vers les problèmes de l’école tels que les perçoivent notamment les parents d’élèves (réussite pour tous, etc.). Les modalités d’élaboration des questions (y compris en séance) devront être discutées.
Marina Vernois a travaillé sur ce livre, elle en fait un résumé écrit. Vous pouvez déjàen lire la première partie sur le site.

4. Les ateliers proposés par la mairie
La mairie propose 3 ateliers sur les problèmes de vie àSaint-Ismier (le 27 mai, 31 mai et 3 juin à20h30). Il est important que le GPS soit présent, d’autant plus que les thèmes de ces ateliers reprennent largement ceux proposés par le GPS. Y. Droniou, J.-P. Marangone, F. Videau et P. Dubois sont intéressés.

5. Les dossiers en cours
P. Dubois rend compte de l’état d’avancement du SCOT. Il propose une action de sensibilisation aux problèmes intéressant les communes (voir annexe). Pas d’information particulière sur le PLU.
Pour le bus 6020, deux projets sont envisagés : arrêt de la ligne àSaint-Ismier et arrêt de la ligne au Grand Sablon. L’un et l’autre augmentent considérablement le temps de trajet pour certains usagers et en particulier pour les jeunes scolarisés àGrenoble.
Ces tentatives pour réduire les coà»ts sont liés àun appel d’offres en préparation, leConseil Général souhaitant se désengager. Un lien sera créé sur le site du GPS vers une pétition de l’ADTC au Conseil général de l’Isère pour le maintien de la ligne en l’état.

R. Pallière et M.-N. Vial enverront un texte sur le conseil municipal du 28 avril, au cours duquel les élus de l’opposition ont quitté la séance pour protester contre le défaut d’information préalable sur un projet de suppression de la ZAC de Pont-Rivet.


Prochaine réunion le mardi 25 mai salle Les Écrins àl’Agora. À l’ordre du jour, entre autres : logistique et répartition des tâches pour la soirée du 3 juin.