Les ateliers du PLU à St-Ismier : premiers commentaires

jeudi 24 février 2011
par  Pascal Dubois

Les ateliers qui se sont tenus récemment ont montré une réelle attente des habitants pour une concertation sur les questions d’urbanisme. Beaucoup de chemin reste à faire...

Dans le cadre de la révision du PLU de Saint-Ismier, trois ateliers ouverts aux habitants se sont tenus les 9, 16 et 19 février. Les deux derniers ont donné lieu à une visite sur le terrain et ont permis d’aborder deux problèmes-clés pour l’évolution de la commune :
-  l’aménagement de la RD 1090 et l’urbanisation le long de cet axe ;
-  le devenir des zones à urbaniser (AU).

Une première remarque a trait à la participation à ces ateliers  : 25 à 35 personnes, ce qui dénote une réelle attente. Beaucoup sont venus préoccupés par le devenir de leur environnement immédiat ou de leur quartier, mais se sont intéressés aux questions plus larges débattues lors des ateliers.

La concertation régulière au niveau des quartiers est un préalable indispensable pour intéresser les citoyens à la vie de l’ensemble de la commune et pouvoir développer une participation plus large, à travers par exemple une commission d’urbanisme extra-municipale.

S’agissant de la RD 1090, notons que l’analyse qui a été présentée rejoint celle que nous avions faite dans notre Visite commentée de Saint-Ismier avec notamment la nécessité de casser la primauté de l’axe routier. Une question importante, qui reste à préciser, est celle de l’évolution de l’urbanisation le long de cet axe. Il serait utile d’expliquer quelles formes pourrait prendre une densification et quels moyens seront mis en oeuvre pour maîtriser le foncier.

Contre-exemple : l’aménagement du secteur Ouest (collège, Agora) n’a pas été évoqué lors de la réunion. Le lancement dans la précipitation des projets « Les jardins Evergreen », « Le clos de Vesta », « L’Ismérial » , sans plan directeur et sans transparence, qui plus est sans respecter certains principes affichés lors de l’atelier, rend encore plus difficile un réaménagement d’ensemble de ce secteur !

S’agissant des zones AU, c’est à dire des zones naturelles peu ou non construites ou équipées, non constructibles en l’état actuel du PLU, l’exercice proposé a permis de développer une réflexion intéressante sur la préservation d’espaces « de respiration », l’organisation et les types d’habitat, les cheminements doux... Quel dommage que ce type d’analyse n’ait pas prévalu plus tôt dans notre commune ! Mais attendons la suite et soyons vigilants.

La prochaine étape pour le PLU est l’établissement du PADD (projet d’aménagement et de développement durable) qui doit énoncer clairement les orientations et les engagements pris par les élus. Nous en reparlerons.


Agenda

<<

2018

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois