GPS

Accueil > Archives adhérents > Vie municipale/Biviers > Biviers-Urbanisme > Réunion publique d’information du 29 mars 2011 sur le projet de révision (...)

Réunion publique d’information du 29 mars 2011 sur le projet de révision du POS

vendredi 15 avril 2011, par Pierre Bedague

Ce soir là, la population de Biviers était invitée par le Conseil Municipal àune information sur l’avancement des projets d’urbanisme de la commune.


Madame le maire a longuement développé les contraintes qui pèsent sur ces projets.

  • Contraintes réglementaires dont le « maquis  » devient de plus en plus contraignant. En particulier le SCoT, le PDU, le PLH imposeront àla fois la sauvegarde maximum des espaces non urbanisés, une densification (relative pour Biviers !) des espaces construits, et une volonté de répartition des logements sociaux sur l’ensemble du territoire.
  • Contraintes propres àBiviers : l’annulation du PLU, confirmée par la Cour d’appel régionale de Lyon, nous ramène au POS de 1994. Ceci oblige la commune, pour chaque projet nouveau, pensé dans l’esprit du PLU, àréviser ou àmodifier le POS, ce qui suppose enquête publique, délais et … coà»t.

La deuxième partie de la soirée a été consacrée àla présentation d’un de ces projets : la construction de 2 petits immeubles dans la partie est du parc du Serviantin. Les motivations de ce projet sont intéressantes : 25 logements dont 5 logements sociaux, 2 petits immeubles R+2 et de hauteur maxi 10m, un accès facile sur la D 1090, près d’un arrêt de bus, un chemin piétonnier vers le centre du village etc..


Evidemment une partie de l’assemblée n’a pas approuvé la politique du conseil. La discussion a été parfois rude et l’écoute d’une partie du public, opposée au projet, systématiquement négative.

Pour leur part, les membres présents de GPS ont approuvé publiquement ce projet qui leur a paru correspondre aux besoins de Biviers et aux contraintes actuelles.

Quelques regrets cependant : nous n’avons pas entendu l’adjoint àl’urbanisme pourtant présent dans la salle.


Ce type de présentation qui laisse peu de place àun dialogue constructif avec le public démontre la nécessité d’une instance de dialogue où se retrouveraient les élus, les techniciens et la population .