« Le bleu du ciel est un faux ami… »

mardi 3 mai 2011

PRÉSENTATION DE LA CONFÉRENCE DE CLAUDE LORIUS :

Que s’est-il passé à Saint Ismier, le 19 Avril de l’an de grâce 2011 ?
Le panneau municipal (et lumineux…) invitait ce jour là les enfants des écoles à se préparer à la recherche des œufs de Pâques, qui aurait lieu le lendemain (voir l’article "Mme le Maire tombe dans le panneau").

Et à part cela ? Rien ! Ou si peu de chose…

Dans l’amphithéâtre, à nouveau gracieusement prêté par le Lycée horticole de Saint-Ismier, un habitant de Saint-Nazaire les Eymes, un glaciologue, du nom de Claude Lorius, membre de l’Académie des Sciences, lauréat du Blue Planet prize (voir ici sa présentation), avait simplement accepté de venir exposer le fruit d’une vie de recherche, de 22 expéditions dans l’Antarctique, depuis son premier séjour d’un an en 1957.
Il venait présenter et expliquer les résultats d’innombrables et patients forages, à plus de 3000 mètres de profondeur ; ces résultats qui, en 1987, avaient fait la une de la revue Nature, et bouleversé la communauté scientifique.

Il allait être question du réchauffement de la planète… (les œufs de Pâques allaient-ils fondre ?)

En première partie de soirée, l’auditoire put suivre, grâce au film « le chercheur des glaces », un rappel des expéditions de l’équipe de Claude Lorius et des découvertes qui ont abouti à reconstituer la chronique du climat sur des centaines de milliers d’années.

Dans la seconde partie de la soirée, Claude Lorius a développé le concept d’anthropocène, tel qu’il l’a présenté dans son dernier livre* (lire ici des extraits du prologue) ; l’anthropocène, c’est ainsi que les scientifiques noment cette nouvelle ère qui succède à l’holocène : au cours des 200 dernières années, il semble que l’homme, grisé par la révolution industrielle, ait déréglé la machine du monde et soit devenu la principale force géologique.

Diapositives à l’appui, Claude Lorius a mis en évidence des faits qui dérangent ( comme l’a écrit l’Américain Al Gore, an inconvenient truth ) :
- Un lien manifeste entre l’augmentation de la quantité de CO2 dans l’atmosphère (qui coïncide avec la révolution industrielle) et les modifications du climat sur terre.
-  L’importance de prendre RAPIDEMENT des mesures drastiques de limitation de l’émission du CO2. (car les perspectives sont tout simplement très inquiétantes).
- Le rôle capital du travail effectué dans l’Antarctique et donc la nécessité de continuer à protéger ce site — avec interdiction d’en extraire des ressources minérales, par exemple — qui doit rester exclusivement dédié au travail scientifique. On rappelle que c’est Michel Rocard, alors premier ministre français, qui, en 1991, a imposé contre l’avis général le premier protocole visant à protéger l’Antarctique.

Ce soir du 19 Avril, les questions de la salle à l’orateur, ont montré que le sujet suscite bien des interrogations. Malgré tant de courbes spectaculaires, tant de phénomènes climatiques extrêmes et répétés (plus de 200 morts en Amérique ces derniers jours…), malgré même les 30°C enregistrés en ce mois d’avril 2011 dans nos Alpes françaises, nombreux étaient ceux qui auraient voulu encore creuser la question et débattre d’aspects plus théoriques.

L’orateur a montré, face à cela, une certaine lassitude et il n’a pas souhaité engager un long échange. Toutefois, avant de rejoindre sa tanière, tel l’ours polaire, il a simplement donné quelques pistes de réflexion :
- La recherche fondamentale reste essentielle, et doit continuer à être financée convenablement.
- Il est urgent d’agir, et d’agir collectivement (bien sûr, une gouvernance mondiale est souhaitable…) Nous renvoyons à la passionnante postface de Michel Rocard *, qui en dit long sur l’importance de la coopération internationale.
- … et cette phrase, extraite de son dernier livre, Voyage dans l’anthropocène chez Actes Sud :

Le bleu du ciel est un faux ami… (page 130)

*Claude Lorius - Laurent Carpentier « Voyage dans l’anthropocène » (Actes Sud).


Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456