GPS

Accueil > Transports > Collectif Tram 5 > TRAM et SCOT, une nouvelle donne

TRAM et SCOT, une nouvelle donne

lundi 26 décembre 2011, par Roger Barlet

Les choses bougent enfin depuis 6 mois.
Après une longue période de "sur place" une évolution sensible se manifeste depuis 6 mois. Qu’on en juge par la succession d’événements intervenus dans cette dernière période.

1) Après de multiples courriers adressés aux élus concernés par le Transport en Commun en Site Propre (TCSP) de la rive droite en 2010, enfin le 27 avril 2011 François Brottes, Président de la Communauté de Communes le Grésivaudan, dit partager notre analyse relative àun TCSP entre Crolles et Grenoble. Il propose qu’un projet d’étude d’un tel transport soit examiné par la commission transport du Grésivaudan avec "l’identification des réserves foncières àpréserver".

2) Muni de cet accord nouveau et mandaté par le Collectif tram 5, R. Barlet intervient àla réunion de secteur du SCOT du 19 mai àVillard-Bonnot pour demander l’inscription de réservations foncières urgentes pour un TCSP àvocation structurante pour la rive droite. La réunion n’avait pas été totalement rassurante puisque Brottes avait réaffirmé son intérêt pour un TSCP rive droite (ce qui était une première) mais sans engagement très précis (autre qu’une étude de la commission déplacement de la CCPG) et que le VP transport (C. Bich) nous avait répondu « Â on réfléchi àun site propre sur l’A 41  ».

3) Suite àcette réunion, envois en juin de courriers de l’animateur du Collectif àBrottes Président et Bich VP transports et déplacement de la Communauté de Communes, actant les avancées, réaffirmant l’urgence et ne cachant pas nos inquiétudes. Nouveau silence de 4 mois !

4) Enfin, fin octobre réception d’une lettre de Bich, en tant que VP délégué aux transports et déplacements plutôt encourageante :
- partage avec nous de la nécessité de préserver les réserves foncières pour un TCSP ;
- inscription de ce projet de TCSP dans le SCOT ;
- lancement d’une étude par le Grésivaudan ;
- sollicitation de notre avis sur le tracé de ce TSCP rive droite.

5) Avant une réunion extraordinaire du Collectif le 22 /11 2011 sur le tracé de ce TCSP réponse conservatoire de R. Barlet : « Â je me réjouis que vous partagiez notre point de vue… d’inscrire un tel projet de TSCP rive droite dans le SCOT… Notre action est celle d’un collectif d’associations jugeant indispensable et urgente une amélioration des transports du moyen Grésivaudan vers l’agglomération Grenobloise et nous n’avons pas de vocation technique. Pour autant nous pensons avoir une vision claire des besoins en ce domaine et ils doivent se traduire par une optimisation du tracé àlaquelle nous nous devons de contribuer  ».

6) À la suite de notre réunion du 22 / 11 j’adresse une réponse explicite àCharles Bich où, dans le cadre d’une inscription urgente au SCOT, nous identifions 3 zones difficiles àétudier techniquement :

a) Jonction Meylan-Montbonnot
Collaboration pour poursuivre la ligne « Â armature  » àvocation structurante vers le Pré de l’eau en la prolongeant entre le cimetière de Gamond et le chemin du Ru (au lieu de passer par la RD 11 M ce qui entraine un long trajet en zone non constructible).

b) Tracé Pré de L’Eau-St Nazaire
par ou proche de la voie en S sans remonter vers la RD mais un peu au dessus du chemin de Pré Diot. Rien n’est inscrit dans le PLU de St Ismier mais Ferradou que nous avions déjàrencontrée nous avait dit qu’il n’y avait pas d’obstacle. A concrétiser rapidement.

c) Franchissement de la moraine de St Nazaire et jonction avec Bernin- Crolles

Probablement le point le plus difficile. Nous avions jusque làenvisagé de passer par le bas en longeant l’autoroute mais avec une très mauvaise desserte de l’habitat. Explorer la possibilité de l’ancien tracé sous la Veyrie. Les premières investigations sur place montrent des possibilités avec une bien meilleure desserte. À creuser urgemment avec la Mairie de St Nazaire.

7) J’envoie le 18 décembre une lettre aux 5 maires du SIZOV + les maires de Crolles et Meylan en leur adressant copie de la lettre àBich et en précisant que les propositions d’optimisation précédentes sont articulées dans le cadre d’un espace global de circulation englobant la Metro et le Grésivaudan et prenant appui sur une arrivée prochaine du tram urbain àMeylan (par l’utilisation de la ligne Chrono, structurante, directe et rapide qui sera mise en place par le SMTC, entre Grenoble 3 Dauphins et Meylan-Maupertuis, àpartir du 16 janvier 2012.
Dans cette lettre nous proposons àtous ces maires de les rencontrer prochainement pour parler du tracé du TCSP de l’urgence de son inscription au SCOT et dans le PLU de leur commune…

Petite douche froide quand même. le dernier numéro d’Interlignes Grésivaudan (bulletin de la Communauté de Communes) comporte un dossier transports et déplacements qui ne dit mot du TCSP rive droite ! Disons que c’est la faute au délai d’impression et comme c’est bientôt Noë l ne doutons pas d’un avenir meilleur … et surtout ne nous démobilisons pas.

Roger BARLET